Un engagement local

Depuis maintenant plus de 30 ans NOTRE Union fait NOTRE force.

30ans
De gauche à droite : Paul VERGES, Auguste LEGROS, Jean RUFET (en arrière plan), Michel BLANGY, Wilfried BERTIL, Maxime RIVIERE, Karl TECHER

Ils n’étaient pourtant pas si nombreux au début des années quatre-vingt, à oser l’aventure Urcoopa.

Mais ces visionnaires ont tenu bon et à force d’engagement pour leur île, pour les valeurs qu’ils défendaient, pour leur passion et pour l’élevage, ils ont été rejoints par d’autres agriculteurs et ont changé le cours de l’histoire. Nos ainés ont ouvert la voie vers un développement agricole cohérent et structurant à La Réunion, grâce au modèle coopératif.

Les générations qui leur ont succédés bénéficient désormais d’outils industriels performants, de filières dynamiques et pérennes, dans un marché en évolution qu’il faut chaque jour reconquérir.
L’histoire commence en fait dès les années soixante, quand les agriculteurs se regroupèrent pour réfléchir à la structuration de leur activité, se professionnaliser et développer leur ferme.

Ayant connu la crise du géranium et l’exode de la population des hauts vers la côte, les agriculteurs se sont retrouvés dans cet élan collectif pour mutualiser le travail, les outils et développer les hauts de l’île. Cela s’est concrétisé par la création de Sociétés d’Intérêt Collectif Agricole (SICA) et de coopératives qui posèrent les bases du mouvement coopératif agricole à La Réunion.
Cette prise de conscience a permis de développer durant les vingt années qui suivirent un élevage réunionnais reconnu pour son professionnalisme, sa qualité et sa résilience. Les filières d’élevage, en construction, furent bientôt soutenues par les organisations interprofessionnelles dès la fin des années soixante-dix, avec un principe inédit de solidarité entre production locale et importation, formalisation de l’union sacrée autour de l’élevage local.

Ce sont ces dispositifs collectifs qui permettent aujourd’hui de disposer d’un élevage fort, certes en proie aux attaques de l’importation, mais bâti sur des principes mutualistes solides, avec des outils et des hommes aptes à relever les challenges des trente prochaines années.
Notre modèle social est une chance pour l’économie, l’emploi et l’aménagement du territoire.
Ces trois thèmes sont encore plus cruciaux dans notre île où l’élevage ainsi organisé est devenu l’un des principaux pourvoyeurs de travail réunionnais, ceci, du battant des lames aux sommets des montagnes.

Les adhérents coopérateurs s’inscrivent de façon naturelle, presque innée, dans un modèle agroécologique qui vise à concilier la performance économique et la performance environnementale, durablement et au service du territoire.
Nous évoquons-là des femmes et aux hommes qui oeuvrent cinquante-deux semaines par an pour proposer aux consommateurs des produits qui proviennent de la terre mais qui viennent surtout du coeur.

Cette passion, les adhérents des coopératives fondatrices la partagent avec les salariés du Groupe Urcoopa qui dédient eux aussi leurs efforts à la production locale en gardant toujours le même cap : anticiper et répondre aux besoins alimentaires des consommateurs réunionnais.
Demain et pour les trente prochaines années, le Groupe Urcoopa doit plus que jamais s’adapter aux enjeux géopolitiques du globe et aux effets de la mondialisation sur l’île.

Cela permettra à nos adhérents de vivre de leur production et de proposer aux réunionnais des produits locaux sains et de qualité au meilleur prix.
Ces défis quotidiens et ces enjeux stratégiques, le Groupe Urcoopa souhaite les relever avec vous : Ecrivons ensemble l’histoire des prochaines décennies agroalimentaires réunionnaises.